actualités

CARMAT annonce la publication de l'expérience du pont vers la transplantation dans le Journal of Heart and Lung Transplantation

Les 5 transplantations réussies lors de l’étude PIVOT montrent l’efficacité du cœur CARMAT pour les patients en attente de greffe

Paris, le 6 août 2020 – 17h45 CEST

 

CARMAT (FR0010907956, ALCAR, éligible PEA-PME), concepteur et développeur du projet de cœur artificiel total le plus avancé au monde, visant à offrir une alternative thérapeutique aux malades souffrant d’insuffisance cardiaque biventriculaire terminale, annonce la publication, avant la parution dans l’édition papier, de l’expérience du pont vers la transplantation réalisée au cours de l’étude PIVOT dans le Journal of Heart and Lung Transplantation, la revue à comité de lecture la plus reconnue dans le domaine de la transplantation..

 

L’article intitulé « Initial bridge-to-transplant experience with a bioprosthetic autoregulated artificial heart » a analysé les données de sept patients éligibles à la transplantation recrutés dans l’étude PIVOT par les équipes chirurgicales de Prague (République tchèque) et de Nur-Sultan (Kazakhstan).

 

Les cinq patients qui sont sortis de l’hôpital avec le dispositif CARMAT après une durée médiane de 48 jours ont tous retrouvé un état optimal pour recevoir un cœur de donneur. Ils ont reçu des cœurs de donneurs après une durée médiane de 243 jours d’utilisation du dispositif CARMAT dans le cadre d’un suivi essentiellement ambulatoire. La procédure d’explantation du dispositif CARMAT et la procédure de transplantation cardiaque consécutive se sont déroulées sans incident dans les cinq cas.

 

Tous les patients transplantés ont pu rentrer chez eux après la transplantation avec un taux de survie de 80% à 12 mois, étant donné qu’un patient a développé une pneumonie suivie d’un accident vasculaire cérébral ischémique invalidant dix semaines après la transplantation et est décédé le 110ème jour.

 

Pour rappel, l’objectif primaire de l’étude PIVOT correspond à 6 mois de survie avec la bioprothèse ou à une transplantation cardiaque réussie dans les 6 mois suivant l’implantation du dispositif.

 

Pr. Ivan Netuka, directeur du département de chirurgie cardiovasculaire de l’Institut de médecine clinique et expérimentale à Prague et premier auteur de la publication, commente : « L’expérience accumulée suggère qu’un passage réussi vers la transplantation cardiaque grâce à l’utilisation du dispositif CARMAT est possible et pourrait également présenter plusieurs avantages substantiels. En effet, le support biventriculaire entièrement pulsatile et la faible incidence d’événements indésirables maintiennent les patients dans un état favorable pour la procédure de transplantation, ce qui optimise les résultats post-transplantation. De plus, comme les adhésions aux tissus observées autour du dispositif ont été minimes, la procédure d’explantation a été plus courte, atténuant ainsi le risque d’hémorragie. Enfin, la forme et la taille du dispositif ressemblent à celles d’un cœur naturel, et laissent donc suffisamment d’espace pour la transplantation du cœur du donneur. »

 

Stéphane Piat, directeur général de CARMAT, conclut : « Nous sommes heureux que ces excellentes données sur le pont vers la transplantation aient été acceptées dans une revue aussi respectée que le Journal of Heart and Lung Transplantation. Je tiens à féliciter les équipes de Prague et de Nur-Sultan pour leur détermination et leur implication forte dans notre étude PIVOT. À date, 13 patients ont reçu notre dispositif dans le cadre de l’étude, et cette expérience réussie sur cinq d’entre eux montre que notre prothèse pourrait devenir une solution thérapeutique crédible pour de nombreux malades éligibles à la transplantation qui sont sur des listes d’attente pour un cœur de donneur. »

Télécharger